Fabrication

Tout d’abord, un outil de gaufrage doit être fait.

 

L’outil de gaufrage transmet la représentation réelle sur la pièce métallique. Pour ce faire, nos outilleurs traduisent le dessin de papier bidimensionnel en une représentation tridimensionnelle qui est transférée manuellement vers l’outil. Avec un œil artistiquement formé, nos graveurs travaillent manuellement aux plus fins détails. En plusieurs étapes, il est maintenant durci et rendu tellement résistant à la pression élevée pendant le processus de gaufrage.

 

Sur une machine à poinçonner, les ébauches en laiton ou en cuivre sont maintenant poinçonnées en forme ronde ou autre forme extérieure. Pour ce faire, les panneaux, livrés sur une longueur de 2 m et une largeur de 1 m, sont découpés en lanières sur un grand cisaillement. Ces ébauches sont ensuite traitées sur une presse à vis en médailles, médailles ou insignes.

 

L’outil de gaufrage est serré sur la presse à vis. Un employé établit ensuite un blanc qu’il vient de recevoir du service d’estampage et tamponne la médaille, le badge ou la médaille en 2 ou 3 passes. En fonction de leur taille, les presses à vis ont une pression de 300 à 600 tonnes.